Voiture de "fabrication locale": Présentation officielle du 1er prototype / iGFM

Voiture de « fabrication locale »: Présentation officielle du 1er prototype

Par Babacar Mbaye

3 mins read

Ce mercredi, il a été procédé à la cérémonie de présentation du véhicule « de fabrication locale ». La cérémonie a eu lieu à l’Université Cheiklh Anta Diop de Dakar (Ucad)

L’Ecole Supérieure Polytechnique (Esp) a procédé, ce mercredi, au lancement du véhicule de marque ONIVA, « de haute qualité et de fabrication locale ». «C’est une voiture conçue expressément pour remplacer le parc de véhicules dits 7 places en voie de suppression du marché national», renseigne l’Ucad sur ses plateformes numériques.

Elle renseigne qu’après la présentation du prototype devant la Direction de l’ESP, une convention de partenariat a été signée. Objectif: instaurer et sceller un partenariat dans les domaines technique, technologique, commercial et managérial.

Dès le début de la cérémonie, le Directeur de l’établissement a tenu à apporter un rectificatif de taille. « Permettez-moi de rétablir la vérité sur le produit. En effet, le prototype qui sera présenté aujourd’hui a été fabriqué, il me semble, aux Etats-Unis, pas à l’Esp. Il y a des informations qui ont circulé et qui font croire le contraire», a déclaré Pr Falilou Mbacké Sambe.

En vérité, ajoute-t-il, l’Esp a été associée à ce projet pour des aspects liés à la fois à la recherche et à la réalisation. Concrètement, « l’Esp pourrait être associée dans la conception et la fabrication de pièces de rechange de ce véhicule. Ce qui permettra de capitaliser de l’expérience en matière de technologie automobile ».

En réalité, ce prototype qui devait être fait en Uruguay dans l’usine d’Oferol a été finalement conçu au Etats-Unis pour des raisons de transport liées à la pandémie de Covid-19, explique l’un des promoteurs. Ces derniers veulent cependant implanter l’usine au Sénégal pour une fabrication locale.

En fait, le véhicule est le fruit d’une association entre Astrid Ruiz Thierry (Binta Ba, nom sénégalais), une Américaine qui a travaillé dans l’accompagnement des femmes au Sénégal pendant 10 ans et son frère Fréderic Ruiz-Ramon. Ils ont décidé de faire une offre pour remplacer les ‘’7 places’’ dont la dame a fait la difficile expérience pour avoir parcouru le Sénégal.  

 

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Article précédent

L’arbitre Maguette Ndiaye suspendu par la Caf

Article suivant

Révélation de Y'en a marre: Thiers, l'homme qui a filmé Kilifeu, est libre!

Latest from Actualités