//

Une autre crise guette la Casamance : Les indiens s’accaparent des terres et du business de l’anacarde

Par Mike

2 mins read

« Il y a une autre crise qui va secouer le sud si on ne réagit pas à temps d’ici quelques années. C’est le contrôle du secteur de l’anacarde. Les indiens sont en train de contrôler la chaîne de valeurs. Au départ, ils venaient juste pour la campagne de 3 à 6 mois, en louant des dépôts. Ils restaient en ville et attendaient les intermédiaires pour racheter à leur niveau », alerte le journaliste Ablaye Faye.
Aujourd’hui, les indiens vont acheter directement aux producteurs. Ils ont acheté des maisons et construisent leur propre dépôt. Ils introduisent leur propre variété (cycle plus court), cependant cette variété est en deçà de la variété sénégalaise qui a des vertus et une reconnaissance internationale. Les populations, dans le moyen et long termes, risquent d’utiliser de plus en plus la variété indienne, ce qui serait catastrophique pour notre pays. Certains indiens commencent à acquérir des terres afin de contrôler toute la chaîne de valeurs de l’anacarde.
Ils cachent la concurrence et   le prix avec ce libéralisme du secteur (l’état doit intervenir davantage sur la commercialisation). Au moment où en Guinée, à une certaine période,  le prix avoisine 1200 ou 1300, au Sénégal, on est à 300 ou moins », précise le confrère.
Les populations sont très vulnérables face à ce système qui se développe. Et cela augmente la frustration des populations du sud qui ne bénéficient pas suffisamment des ressources de leur terroir.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Article précédent

Mercato : Habib Beye en négociation avec Red Star, Angers et Caen

Article suivant

Covid-19 : L’ambassadeur de la Chine au Sénégal met en garde les sénégalais

Latest from Actualités