Troisième mandat au Bénin : Patrice Talon annonce une bonne nouvelle / Afrik.com
/

Troisième mandat au Bénin : Patrice Talon annonce une bonne nouvelle

Par Babacar Mbaye

3 mins read

Le suspense est levé au Benin le président Talon décide de ne pas briguer un troisième mandat en 2026. Réélu le 11 avril dernier, le président béninois a pris l’engagement devant plusieurs organisations de la société civile africaine notamment « Togo Debout » ou encore «Tournons la page».

Suivant nos confrères de Rfi, des sociétés civiles qui organisent jusqu’à aujourd’hui, un sommet citoyen sur la démocratie et la bonne gouvernance et l’alternance sur le continent. Au centre de leurs préoccupations, il y a le nombre limité des mandats des chefs d’Etats de la CEDEAO.

Cette déclaration intervient au moment le débat du troisième mandat fait rage dans le continent. Cependant, le président béninois, lui affirme qu’il ne changera pas la constitution qui prévoit au maximum deux mandats de cinq (05) ans.

« Il convient de limiter les mandats. Quand on fait la balance des avantages et les inconvénients, l’évidence est claire, limiter les mandats à tous égards au profit du peuple, que de laisser les uns et autres rester éternellement dans la fonction. Vous avez absolument raison de prôner l’alternance, je m’associe pleinement à votre action et je m’engage devant vous à l’a défendre », a déclaré le président béninois Patrice Talon. Il s’exprimait lors d’un sommet citoyen de la société civile africaine sur la démocratie et la bonne gouvernance et l’alternance sur le continent.

« En être témoin, un exemple, ici comme mes prédécesseurs. Ce mérite, il n’est plus le mien ici au Bénin, c’est un acquis pour nous. Mes prédécesseurs l’ont montré. J’ai simplement à faire comme eux afin que ceux qui vont venir continuent à faire comme nous. Car nous devrons donc œuvrer à renforcer cela au Bénin. Chacun devra œuvrer à ce que se soit durable, mais vous, vous pouvez le porter au delà de notre frontière, au-delà des frontières du Bénin. J’ai en tout cas l’obligation de ne pas donner de leçons. Je suis honoré de défendre sur la terre béninoise cette vertu qu’on attend des gouvernants de ne pas se prendre pour Dieu tout puissant, l’éternel », a-t-il témoigné.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Article précédent

Macky dégage : Une campagne initiée par le Frapp contre le 3éme mandat

Article suivant

Remaniement ministériel : Les grands zappés du nouveau gouvernement !

Latest from Actualités