/

Tivaouane : Rebondissement dans l’affaire du drame survenu à l’Hôpital Abdou Aziz Sy

Par Babacar Mbaye

3 mins read

La chose qui n’a jamais été soulignée dans l’affaire du drame survenu à l’hôpital Abdou Aziz Sy Dabakh de Tivaouane est que l’aide-infirmière Coumba Mbodj était une stagiaire au service de Néonatalogie. Etudiante en 3° année dans un centre de formation privé, cette mise en cause doit même passer prochainement son examen pour pouvoir finir sa Licence en Infirmière d’Etat.

Selon une source judiciaire de l’Observateur, Coumba Mbodj va effectuer son examen sous l’autorisation du juge d’instruction qui mettra à sa disposition une escorte policière ou gendarme. «L’aide-infirmière Coumba Mbodj était en stage au service de Néonatalogie de l’hôpital Abdou Aziz Sy Dabakh de Tivaouane. C’est une étudiante en Infirmière d’Etat dans une école privée et doit
passer un examen dans les jours à venir. Le juge d’instruction va lui permettre de faire cet examen. Il a même décidé de mettre une escorte à sa disposition», a dit la source.

L’aide-infirmière Coumba Mbodj et sa coprévenue, la sage-femme Awa Diop, sont arrêtées dans cette affaire pour les délits d’exposition et délaissement d’enfants dans un endroit solitaire ayant entraîné la mise en danger d’autrui. Placées sous mandat de dépôt à la Maison d’arrêt et de correction (Mac) de Thiès, le vendredi 3 juin 2022, par le juge d’instruction du premier Cabinet qui a hérité du dossier après trois retours de parquet, ces deux mises en cause sont ensuite rejointes par Fodé Dionne, chef de service de maintenance des installations dudit hôpital. Ce dernier mis en cause est poursuivi pour homicide involontaire et mise en danger de la vie d’autrui. Pour ainsi mettre la lumière sur ce drame qui a emporté 11 bébés, le Substitut du procureur de la République est en train de poursuivre ses auditions.

Toutes les personnes susceptibles d’avoir une part de responsabilité dans ce drame feront face au juge d’instruction. Les témoins, les parents des victimes, des membres du personnel de santé de l’hôpital Abdou Aziz Sy de Tivaouane, entre autres, seront tous entendus afin qu’on puisse donner suite à ce dossier.

 

 

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Article précédent

Sit-in des acteurs culturels annulé : ils dénoncent la mal gouvernance du ministre et comptent déposer une demande de manifestation...

Article suivant

Aux politiciens avides de pouvoir, sachez que la cohésion nationale vaut plus que pour le peuple sénégalais.

Latest from Actualités