/

Sonko aux cadres du Pastef : « Il faut être prêt pour le combat même physique s’il le faut. Il faut que chacun d’entre nous soit prêt pour le sacrifice que nous devons à ce pays »

Par Mike

1 min read

« Nous attendons beaucoup des cadres du parti. Un pays doit créer une vision partagée et inclusive. Nous sommes ces rares pays où les gens arrivent au pouvoir sans avoir de vision », a affirmé Ousmane Sonko. Selon le leader de Pastef, « c’est maintenant qu’il faut avoir ce plan, des institutions pertinentes, un marché de travail adapté, des réformes ciblées, diagnostiquer les goulots d’étranglement du pays…. Il nous faut être prêt bien avant 2024 ».

Qui plus, selon lui, « chaque fois que des intérêts occultes ont pu étouffer la révolution africaine, c’est parce que soit ce n’était pas suffisamment approprié par une masse critique ou alors, il y avait un manque de courage de ceux qui devraient porter ce combat. C’est beaucoup d’engagement, beaucoup de courage, pas seulement derrière les claviers, mais aussi sur le terrain. Il faut être prêt pour le combat même physique s’il le faut. Il faut que chacun d’entre nous soit prêt pour le sacrifice que nous devons à ce pays et à notre continent ».

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Article précédent

1000 étudiants ressortissants de Kaolack à l’UGB barrent la RN1

Article suivant

Observation du croissant lunaire : Antoine Diome tente de recoller les morceaux de la Conacoc

Latest from Actualités