Scandale à la clinique SUMA Assistance / Actusen

Scandale à la clinique SUMA Assistance : un aide-infirmier viole une patiente en filmant la scène

Par Babacar Mbaye

6 mins read

Un aide-infirmier placé sous mandat de dépôt pour viol et collecte de données à caractère personnels sur une patiente. Ce n’est pas demain la veille que l’opinion publique va arrêter ses critiques à l’endroit du personnel médical des hôpitaux. Alors que la colère des sénégalais n’est pas encore tombée au sujet de la mort tragique et douloureuse de Astou Sokhna à l’hôpital Amadou Sakhir Mbaye de Louga, une autre affaire tout aussi scandaleuse voit le jour. Il s’agit du dossier de M. Traoré, un aide-infirmier qui travaille au Suma assistance, inculpé hier pour viol et collecte illicite de données personnelles. Il a été placé sous mandat de dépôt par le juge d’instruction du 6eme cabinet.

Selon nos confrères du journal « Les échos », décidément ce n’est pas le beau temps, ces derniers jours, pour le personnel médical des hôpitaux sénégalais. Il faut croire aussi qu’il est impérieux de faire une cure au niveau de ces hôpitaux dont l’accueil et le traitement des patients laisse à désirer. Rien que des négligences dans ces deux importants aspects. L’opinion sénégalaise n’est pas encore calmée, par rapport au scandale de Louga suscité par la mort dans les conditions douloureuses d’Astou Sokhna, qu’une autre affaire tout aussi répugnante vient alimenter les débats. Il s’agit d’une affaire de viol dont l’auteur présumé n’est personne d’autre qu’un agent du personnel médical de Suma assistance. En effet, le juge d’instruction du 6eme cabinet a inculpé M. Traoré, un aide-infirmier de Suma Assistance pour des faits de viol et collecte de données à caractère personnel. Le magistrat instructeur n’y est pas allé par quatre chemins pour placer sous mandat de dépôt. La victime, M. S, est la fille d’un chef d’entreprise très connu.

Il introduit son doigt dans les parties intimes de la dame, pendant près d’une minute en filmant la scène. Selon la même source, la dame était venue en consultation. L’aide-infirmier lui a demandé de soulever sa robe pour ensuite introduire son doigt dans ses parties intimes, pendant près d’une minute. En somme, il a effectué des attouchements vaginaux sur la fille qui a vite compris ses intentions. Le pire, c’est que M. Traoré filmait tout avec son téléphone portable. Constant qu’elle avait affaire à un détraqué mental, elle s’est empressée de saisir le commissariat de Dieuppeul d’une plainte.

L’aide-infirmier avoue tout et dit avoir supprimé la vidéo, face aux enquêteurs pour audition, l’aide-infirmier n’a pas nié les faits concernant les attouchements. Il a reconnu avoir introduit ses doigts dans les parties intimes de la dame et qu’il n’en avait pas le droit, tout en précisant qu’il portait des gants. Il jure la main sur le cœur que c’est la première fois qu’il fait cela. S’agissant de l’enregistrement vidéo sur son téléphone portable, l’aide-infirmier a également juré l’avoir supprimé totalement de son téléphone. Et pour finir, il présente ses excuses à la victime et soutient regretter son geste après avoir reconnu avoir outrepassé ses prérogatives d’aide-infirmier.

Mais, cela n’a pas suffi à lui éviter la prison. Le viol étant défini par l’article320 du code pénal comme « tout acte de pénétration sexuelle de quelque nature qu’il soit, commis sur la personne d’autrui par violence, contrainte, menace ou surprise », le parquet qui a reçu le dossier a ouvert une information judiciaire et a confié l’affaire au juge du 6eme cabinet conformément à la nouvelle réforme qui a criminalisé l’acte de viole. Une très mauvaise nouvelle pour M. Traoré qui se retrouve ainsi dans de sales draps. Ses excuses ne risquent pas de calmer le courroux des sénégalais qui viennent de subir un choc traumatique avec cette affaire Sokhna Astou. Pire, outre cette scandaleuse affaire de Louga, il y’a eu d’autres affaires, notamment celle du Bébé de 10mois, S Dia, à la crèche « la cigogne Bleue », entre autres. De quoi revoir le recrutement au niveau du personnel médical et procéder à une sorte de véritable cure.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Article précédent

Hôpital Amadou Sakhir : Le personnel médical présent lors du décès de Astou Sokhna suspendu

Article suivant

Affaire Astou Sokhna : Le DG de l’hôpital Amadou Sakhir Mbaye de Louga limogé

Latest from Actualités