Santé : And Gueusseum lance le mot d’ordre de boycott de.../ Dakaractu
/

Santé : And Gueusseum lance le mot d’ordre de boycott de…

Par Babacar Mbaye

7 mins read
Dans un communiqué la coalition intersyndicale a décidé de passer à la vitesse supérieure en décrétant un mot d’ordre irrévocable 
 
 » En droite ligne de la lutte engagée par la méga coalition Intersyndicale des Travailleurs des Collectivités Territoriales du Sénégal (ISTCTS)-AND GUEUSSEUM,  l’ASAS continue d’exiger la résolution des crises chroniques qui sévissent à l’hôpital de Ourossogui, au centre Talibou Dabo et à l’hôpital de Mbour (Polymed). Ainsi, face à la stratégie de pourrissement adoptée dans le traitement des conflits à Ourossogui, Talibou Dabo et Mbour (Polymed) par le Ministre de la Santé et de l’Action sociale, And Gueusseum décide de faire monter la lutte d’un cran et lance le mot d’ordre de boycott de toutes les réunions de coordination, réunions de staff, les supervisions, les ateliers de formation ainsi que l’ensemble des programmes à l’exception, provisoirement, du programme élargi de vaccination (PEV) à compter du lundi 07 novembre 2022 jusqu’à nouvel ordre ».
 
Toujours dans le même communiqué, la coalition Intersyndicale des Travailleurs des Collectivités Territoriales du Sénégal (ISTCTS)-AND GUEUSSEUM l’ASAS de laisser une note à la tutelle. « Poursuivant son combat contre l’arbitraire, And Gueusseum demande au Ministre de la santé d’arrêter les intimidations et autres menaces à l’encontre du Dr Amadou Ndiaye, Directeur de l’Hôpital Abass Ndao dont le seul tort est son appartenance à And Gueusseum car au moment où le Cabinet cherche des poux sur sa tête pour le guillotiner, des salamandres découvertes par des inspections internes se promènent allégrement sur le crâne d’autres gestionnaires sans qu’ils ne reçoivent la moindre sanction. En effet, après avoir blanchi des agents (de son clan) par des résultats d’audits précipités et hâtivement publiés, Mme le Ministre fait froidement limoger Aïssatou Mactar Ba, l’innocente infirmière chef du poste de santé de Thialy accusée à tort de non-assistance à personne en danger, personne qu’elle n’a jamais vue, qui d’ailleurs référée à l’hôpital régional de Matam le vendredi 14 octobre 2022 à 17 heures par le chef de poste de Thiemping pour des douleurs abdominales après une première consultation le jeudi 13 octobre dans ce même poste de santé, distant de Thialy d’environ sept (07) km, ne s’y est pas rendue. Aïssatou Mactar Ba apprendra le décès de ce malade vers une (01h) heure du matin à son domicile à Thialy, son village, le samedi 15 octobre 2022. Le cas d’un décès survenu à Sokone est une autre illustration du traitement à géométrie variable des agents du MSAS où les paramédicaux, parents pauvres du système, sont toujours sacrifiés sous l’autel de l’injustice et de la flagrante partialité ».
 
Sur un autre registre, la coalition intersyndicale de réclamer  » les 20 milliards de créances de l’ANACMU sur les structures sanitaires et hospitalières, salue néanmoins l’effectivité du virement de 99 millions de cotisations à l’IPRES au profit des agents de l’ex CTO par les diligences de l’ancien Directeur général du budget et celles du Directeur de l’Hôpital général Idrissa Pouye ». Avant de déplorer les ponctions sur les salaires pour « fait de grève ». 
« Par ailleurs And Gueusseum, ayant pris acte des ponctions opérées sur les salaires du mois de septembre 2022 pour le motif « retenue pour fait de grève », ce qu’elle considère comme une tentative de diversion qui ne saurait prospérer, invite l’État prompt à couper des salaires, à faire mieux en payant aux ayants droit leur augmentation de salaire en lieu et place, ce qui a incité la poursuite du combat en décrétant 72 heures de grève les mercredi 02, jeudi 03 et vendredi 04 novembre 2022 sur l’étendue du territoire national avec respect des urgences et du service minimum ».
 
Concernant les différents points de revendication, ladite coalition intersyndicale rappelle ses exigences.
« Pour rappel, And Gueusseum exige du gouvernement le règlement de la revalorisation du point indiciaire, le paiement de la prime COVID à tous les ayants droit et l’application sans délai du protocole d’accord instituant l’indemnité de logement, l’indemnité paramédicale et revalorisant les primes accordées aux agents de santé (indemnité de risque et indemnité d’itinérance) sans oublier la signature de l’arrêté ministériel portant répartition des ressources du Comité de Développement Sanitaire (CDS). Enfin, And Gueusseum félicite les vaillants travailleurs de Matam pour leur courage et leur détermination face à l’arbitraire et l’injustice lors de la marche nationale du 27 octobre 2022 soutenue par le Directoire et les camarades venus des autres régions sans oublier ceux du centre Talibou Dabo et de l’hôpital de Mbour pour leur détermination dans la lutte et exige la réhabilitation sans délai de l’ICP de Thialy arbitrairement relevée de ses fonctions ».

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Article précédent

Alerte : Le lait Nido vendu au Sénégal n’est pas du vrai lait

Article suivant

Affaire Adji Sarr : ce que risque Sonko devant le Doyen des juges

Latest from Actualités