Président de la république Macky Sall / Twitter
/

Remaniement : Macky a presque terminé sa nouvelle liste

Par Babacar Mbaye

3 mins read

Selon plusieurs sources concordantes, le président de la République Macky Sall va procéder dans ces jours-ci au remaniement tant attendu. Selon des sources, « le remaniement est imminent et c’est juste un problème de derniers réglages ». Le président Macky Sall a profité de son voyage pour mettre la dernière touche à son futur gouvernement de « travail ».

La surprise du chef de l’Etat est attendue mais elle avait été retardée à cause du ramadan. Aujourd’hui, le président a fini de constituer cette équipe qu’on qualifie de gouvernement de « Travail » à cause des objectifs qui lui sont assignés. Selon plusieurs proches, le président Macky a opté pour ce gouvernement qui aura un cahier de charges à exécuter et qui va lui rendre compte point par point. Le chef de l’état va lui-même coordonner l’action gouvernemental sans la question du potentiel retour du poste de premier ministre. Plusieurs ministres du gouvernement sortant ne seront pas reconduits et iront mouiller le maillot à la base comme tout le monde.  Comme ce fut le cas pour Mariama Sarr qui avait quitté le gouvernement avant de revenir avec la casquette de maire de Kaolack. D’autres responsables n’ont pas été épargnés par le sabre de Macky Sall. En effet Ahmet Sarr, patron de la Des-Apr France a été démis de ses fonctions. Il a été remplacé par Ahmadou Tall Daff désigné coordonnateur provisoire de l’APR/France,le responsable de la Cojer/France, Emile Badian, le responsable des cadres APR/France, Abdoulaye Mbodj ont été aussi virés. Seule Awa Diop, la responsable des femmes APR de France a été épargnée par les sanctions.

La particularité de ce nouveau gouvernement sera la mise sur pied des délégués interministériels qui vont coordonner plusieurs ministères. Il s’agit de ministres défenestrés par erreur ou par calcul politique alors qu’ils abattaient un travail énorme. Le président Macky Sall veut miser cette fois sur la capacité et la compétence et non sur le poids politique.

Selon plusieurs observateurs, les chances de la coalition Benno Boko Yakaar sont bien réelles aux Locales mais la mouvance présidentielle risque d’être victime des querelles internes comme c’est le cas aux Parcelles, Pikine, Guédiawaye, Kaffrine, Kolda, Tambacounda, Bignona, Saint-Louis, pour ne citer que ces villes et qui a par ailleurs déjà commencé.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Article précédent

A cause de l’indiscipline : le Sénégal a enregistré 3.000 morts entre 2017 et 2020

Article suivant

Israël-Palestine : de Senghor à Macky Sall, le Sénégal face au conflit

Latest from Actualités