Une drogue silencieuse qui brise les rêves des jeunes / nigeriahealthwatch.medium.com
/

Nigeria : la codéine, une drogue silencieuse qui brise les rêves des jeunes

Par Babacar Mbaye

3 mins read

L’histoire de Humbo est le récit d’un destin brisé. Il était l’espoir de la boxe nigériane mais il a sombré dans la consommation de la codéine.

Un opioïde normalement utilisé comme puissant antidouleur mais très addictif. Pendant 10 ans, ce produit a pris le contrôle de sa vie et brisé sa carrière.

La codéine n’a vraiment pas été bien pour moi. Elle m’a fait perdre beaucoup de choses dans la vie et je regrette tellement de l’avoir consommée explique Humbo.

La revente de la codéine a longtemps dopé les revenus de dizaines de milliers de pharmacies au Nigeria. Depuis une dizaine d’années, Lawal Folasade plaide pour le retour de l’éthique dans les officines de médicaments.

Nous sommes dans un système où la réglementation n’est pas encore parfaite. Et les organismes de réglementation ne sont pas dûment habilités à faire ce qu’ils devraient faire. Là nous parlons de millions de bouteilles de codéine en jeu. D’où viennent-elles ? _

La restriction en 2018 par le Nigeria de la vente de produits contenant de la codéine n’a pas fait reculer le phénomène. Face à la dépression, et le chagrin, les jeunes nigérians utilisent cette substance pour s’offrir une montée d’euphorie.

Difficile de combattre le phénomène que connaît bien cet officier de la brigade anti-stups de Lagos. Les saisis de cartons de codéine s’enchaînent. Les arrestations aussi. Mais tout revendeur arrêté dans la rue est aussitôt remplacé par un autre. Difficile donc de venir à bout d’un marché qui dessert près de 2,4 millions de nigérians dépendants aux opiacés.

Ceux qui vendent de la codéine, ils nous voient comme des ennemis et souvent, ils montent des gens pour s’en prendre à nos officiers. Beaucoup de nos agents ont été pris à parti quand ils ont essayé de faire certaines de ces arrestations, regrette l’officier, Humfrey Ndlea.

Au Nigéria, il n’est pas illégal de boire du sirop à la codéine. Il ne peut être vendu en toute légitimité qu’aux personnes disposant d’une ordonnance médicale ou à celles qui sont titulaires d’une licence pharmaceutique. Mais en raison d’énormes sommes d’argent en jeu, une grande partie du sirop est désormais vendue illégalement par le marché noir, approvisionné par la contrebande même après l’interdiction de 2018.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Article précédent

Inondations: exaspérés, les jeunes de Keur Massar bloquent la circulation !

Article suivant

Kenya : la Cour rejette la révision de la Constitution voulue par le président

Latest from Actualités