Ndingler : Le préfet de Mbour suspend les travaux de Babacar Ngom ! / dakaractu.com
/

Ndingler : Le préfet de Mbour suspend les travaux de Babacar Ngom !

Par Babacar Mbaye

2 mins read

Le préfet du département de Mbour s’implique dans le dossier des 75 hectares de la discorde à Ndingler. C’est, sans doute, une décision pour éviter une escalade, dans la tension ambiante entre les paysans du village de Ndingler et les agents de sécurité du patron de la Sedima, Babacar Ngom, déployés sur les lieux du conflit pour sécuriser la surface au coeur du litige foncier.

Dans un arrêté signé ce mardi, 4 mai 2021, le préfet Mor Talla Tine acte la suspension temporaire des travaux d’exploitation agricole de l’assiette foncière d’une superficie d’environ 80 hectares, objet du différend opposant la Société de Distribution de Matériel avicole (SEDIMA S.A) et les habitants du village de Ndingler pour le motif de risques réels de troubles à l’ordre public liés à des menaces d’affrontements entre habitants de Ndingler et travailleurs de la SEDIMA. Pour faire respecter son arrêté, le préfet a requis les services de la Compagnie de Gendarmerie de Mbour.

Hier, au moins cinq blessés, dont deux graves, ont été annoncés dans des affrontements entre les deux parties opposées par un litige foncier qui atteint son paroxysme l’année dernière, avant que le Gouvernement ne trouve une solution temporaire pour permettre aux paysans du village de Ndingler, de passer l’hivernage.

Depuis lors, la situation n’a pas évolué et une solution durable est toujours attendue entre les paysans qui ne comptent pas céder une parcelle de ces terres et l’homme d’affaires Babacar Ngom, qui tient à son projet d’agro-business pour lequel un décret présidentiel lui a octroyé un titre foncier sur 224 hectares, dont une surface de 75 hectares objet de la polémique.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Article précédent

Concours international de récitation et de mémorisation du Coran: La razzia du Sénégal

Article suivant

Le procureur ne lâche pas Saer Kébé

Latest from Actualités