Mary Teuw Niane dans « Entretien » : « Le Sénégal a besoin que Macky Sall lève les quiproquos autour de sa position pour 2024… » / Dakaractu

Mary Teuw Niane dans « Entretien » : « Le Sénégal a besoin que Macky Sall lève les quiproquos autour de sa position pour 2024… »

Par Babacar Mbaye

3 mins read

L’ancien ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation s’est confié à Dakaractu dans ce nouveau numéro de « l’Entretien » ce mercredi. 

Mary Teuw Niane, puisque c’est de lui qu’il s’agit, prend la parole pour faire le point sur les questions d’actualité politiques, économiques et sociales du pays. Des élections locales où il a été candidat dans l’ancienne capitale du Sénégal, jusqu’à la question du mandat débattue sous tous les cieux, l’ancien ministre ne laisse pas trainer d’ambiguïté. « Le message d’après les deux élections que nous avons bouclé est clair : il veut simplement inviter la classe politique à dialoguer et créer des consensus autour des questions qui intéressent le pays », nous a confié l’ancien collaborateur de Macky Sall qu’il invite même à faire le pas pour ce dialogue et mettre d’abord toutes les parties à l’aise.

Mary Teuw Niane se dit également favorable à la levée de cette épée de Damoclès au-dessus de ces opposants pour qu’ils retrouvent leurs droits citoyens et leur permettre de participer aux élections à venir. « Nous allons vers des élections présidentielles. Il est clair que notre système est profondément présidentiel. Toutefois, il est important que tous ceux qui ont cette potentialité puissent participer », soutient l’ancien ministre qui estime que cela devra se faire dans une logique démocratique et avec un président qui, en dehors des considérations partisanes, se présente comme l’autorité de tous les sénégalais.

Sur la question du 3e mandat et celle de sa possible participation aux élections de 2024, Mary Teuw Niane est catégorique : « J’ai l’espoir que le président Macky Sall s’adressera aux sénégalais et clarifiera sa position… dit optimiste, l’ancien ministre qui annonce aussi, la mise en place d’un mouvement dans les prochaines semaines. L’ancien recteur de l’université Gaston Berger de Saint Louis et professeur de classe exceptionnelle, a aussi abordé, les difficultés dans les universités sans oublier d’apprécier la position de chacune d’entre l’Ucad et Gaston Berger, dans le classement des universités de l’Afrique francophone.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Article précédent

L’inquiétude grandit à Guédiawaye, plus 500 cas de tuberculose détectés

Article suivant

Khalifa Sall envisage (aussi) un « Nemeeku tour »

Latest from Actualités