L’imam Mahmoud Dicko lors d’une manifestation contre le président Ibrahim Boubacar Keita à Bamako, le 05 juin 2020 © Matthieu Rosier / Reuters / Letemps.ch
/

Mali : l’imam Dicko ne se sera pas candidat à la présidence

Par Babacar Mbaye

2 mins read

L’imam Dicko, figure charismatique de la contestation populaire au Mali ne se présentera pas à la présidence, a déclaré à la BBC un proche collaborateur.

L’imam Mahmoud Dicko est devenu la figure de proue des protestations qui ont commencé en juin, appelant à la démission du président Ibrahim Boubacar Keïta.

« L’imam a été très clair, il n’est candidat à rien. Il veut que les problèmes de mauvaise gouvernance soient réglés… Nous ne le proposerons pas et il n’acceptera pas d’être président. Il ne cherche aucun pouvoir », a déclaré Soya Djike, un organisateur des manifestations. Mardi, des soldats mutins ont pris d’assaut la résidence de M. Keïta et ont arrêté le président et son Premier ministre. M. Keïta a démissionné mardi tard dans la nuit à la télévision nationale.

Cependant, le comité d’organisation des manifestations affirme qu’il n’a pas participé aux actions des militaires et que la junte ne l’a pas encore associé à ses projets. M. Djike, qui fait partie du comité d’organisation de M5-RFP – qui chapeaute tous les mouvements de protestation – a déclaré à BBC Focus on Africa qu’ils avaient été invités à rencontrer les militaires mercredi ou jeudi.

« Il est trop tôt pour que nous puissions dire si nous sommes heureux ou non », a-t-il déclaré. Cependant, il a clairement indiqué que le mouvement de protestation ne voulait pas d’un régime militaire. Il a également nié que les actions des militaires de mardi étaient un coup d’Etat.

« Nous condamnons tous les putschs militaires mais ce n’était pas un putsch car il [M. Keïta] a démissionné… On ne peut pas vraiment dire qu’il a démissionné sous la menace d’une arme, on ne voit pas d’armes », a-t-il ajouté.

cmbayebabacar128@gmail.com

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Article précédent

Mali : le colonel Assimi Goita déclare être à la tête de la junte

Article suivant

Mali : La CEDEAO réclame le « rétablissement » du président Keita

Latest from Afrique

MONTPELLIER, LA FRANÇAFRIQUE À BOUT DE SOUFFLE

𝐒𝐢 𝐥𝐞 𝐬𝐨𝐦𝐦𝐞𝐭 𝐝𝐞 𝐌𝐨𝐧𝐭𝐩𝐞𝐥𝐥𝐢𝐞𝐫 𝐧𝐨𝐮𝐬 𝐞𝐦𝐛𝐚𝐫𝐫𝐚𝐬𝐬𝐞 𝐭𝐚𝐧𝐭, 𝐜’𝐞𝐬𝐭 𝐚𝐮𝐬𝐬𝐢 𝐩𝐚𝐫𝐜𝐞 𝐪𝐮’𝐢𝐥 𝐧𝐨𝐮𝐬 𝐦𝐞𝐭 𝐛𝐫𝐮𝐭𝐚𝐥𝐞𝐦𝐞𝐧𝐭 𝐞𝐧…