Macky Sall met en garde Sonko & Cie / Dakaractu
/

Macky Sall met en garde Sonko & Cie : «Dire qu’il n’y aura pas d’élection, ça, c’est devant nous»

Par Babacar Mbaye

3 mins read
Le président de la République, Macky Sall, a porté la réplique à Ousmane Sonko et aux autres membres de Yewwi Askan Wi qui, lors d’un rassemblement hier mercredi, ont déclaré qu’il n’y aurait pas d’élections législatives, si toutefois leur liste nationale majoritaire n’était pas validée.
 
À Paris où il se trouve depuis hier, le chef de l’État fait dans la menace. «Sur les menaces sur la non-organisation des élections, ça, c’est devant nous», a-t-il notamment déclaré dans un entretien avec Rfi et France 24.
 
Il ajoute : «De toute façon, le pays va tenir ces élections. Le Conseil constitutionnel a décidé, et nous nous sommes soumis, il y a 15 jours. La liste Yewwi de Dakar n’était pas recevable, le Conseil a fait une interprétation et a dit qu’il faut qu’elle soit acceptée. Le ministre s’est incliné et a fait des corrections. Pourquoi, lorsqu’il s’agit de l’opposition, quand il y a une décision qui est défavorable, il faut appeler à la fin du monde ? Ce n’est pas comme ça qu’on respecte la démocratie.»
 
Macky Sall rappelle aux journalistes français que notre pays dispose d’un Code électoral avec ses exigences. «Par exemple, la loi sur la parité, le Sénégal ne peut pas revenir en arrière : une liste qui n’est pas paritaire, elle n’est pas recevable. Un trait, un point. Si vous faites une liste qui ne respecte pas la loi, elle est éliminée, tout simplement», a-t-il précisé, soulignant que la liste des suppléants de Benno Bokk Yaakaar (Bby) a été elle aussi éliminée, parce que justement il y a eu une erreur de superposition.
 
«Ce n’est pas la première fois qu’on organise des élections. Nous avons un système électoral qui est le produit de concertations, de consolidation, dont le dernier est ce code qui vient d’être enregistré, qui a fait l’objet de discussions pendant 16 mois et qui a abouti à ce qui a permis d’aller vers cette élection législative», a ajouté le président de la République.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Article précédent

Transition au Mali : Macky Sall parle de "maladresse" de la junte

Article suivant

Palais de Justice : Cheikh Abdou Bara Dolly placé sous mandat de dépôt

Latest from Actualités