Macky Sall met en cause l’éthique du corps médical / Sputnik
/

Macky Sall met en cause l’éthique du corps médical

Par Babacar Mbaye

2 mins read

Une piqûre de rappel ! En procédant à la pose de la première pierre de la Polyclinique de l’hôpital militaire Principal de Dakar, le chef de l’État, Macky Sall, a relevé pour le déplorer des violations du secret médical, au Sénégal. Ce principe interdit à tout médecin de transmettre à des tiers des informations sur son patient. Or, « il faut qu’on en parle. Certains préfèrent aller à l’étranger, pour se soigner, que de rester au Sénégal, craignant qu’on ne divulgue des informations sur leur état de santé », a déploré le président Sall, interpellant les professionnels de santé, entre autres acteurs impliqués.

C’est dans ce contexte qu’il a procédé à la pose de la première pierre de la Polyclinique d’instruction militaire, qui vise à « réduire de façon significative les évacuations sanitaires qui sont très coûteuses. »

Il faut dire aussi que le Sénégal, qui a appris des leçons de la pandémie à Covid-19, veut combler le gap vers la « souveraineté sanitaire. » C’est ainsi qu’il a décrit « un projet innovant et sans précédent, qui va permettre à notre pays d’élargir sa carte sanitaire, en le dotant d’une infrastructure de dernière génération, répondant aux normes et standards internationaux. »

Par ailleurs, a-t-il souligné, « la polyclinique, intégrée dans le Dakar Médical city, projet phare du Plan Sénégal Émergent (PSE), contribuera à faire de notre pays un hub sanitaire de référence pour la sous-région. »

La Polyclinique se veut une infrastructure « ultra moderne », d’une capacité de 100 chambres et d’un coût de 60 milliards F CFA, entièrement financé par l’État du Sénégal. Rendez-vous est pris dans quatorze mois pour la livraison des travaux.

Le bonheur des uns faisant le malheur des autres, « j’avais une belle vue de Gorée à partir de mon bureau », geint-on, dans les rangs.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Article précédent

Incident Camp Pénal : l'ASRED demande des solutions avant que l'irréparable ne se produise

Article suivant

Plus de 15 plaintes contre Iran Ndao, le Cnra menace !

Latest from Actualités