Des passants dans une rue de Marrakech ©lebrief.ma
/

Le virus veut gâcher la fête au Maroc !

Par Babacar Mbaye

2 mins read

Le Maroc fait face à des records de cas de contamination au coronavirus, à quelques jours de l’Aïd al-Adha. Les autorités marocaines ont décidé d’interdire, à partir de ce lundi 27 juillet, les déplacements de et vers huit villes du pays dont Casablanca, Marrakech et Tanger, à cause d’une « hausse considérable » ces derniers jours des cas de contamination au nouveau coronavirus.

Cette décision annoncée dimanche 26 intervient à quelques jours de l’Aïd al-Adha, une fête traditionnellement marquée par des réunions familiales. Elle entre en vigueur jusqu’à nouvel ordre, selon un communiqué conjoint des ministères de l’Intérieur et de la Santé.

L’interdiction des déplacements a été prise « en raison de la hausse considérable des cas de contamination » à la maladie du Covid-19 et « au regard du non-respect par la majorité des citoyens »selon le communiqué. Elle concerne huit villes, dont la capitale économique Casablanca, la capitale touristique Marrakech, Tanger, le deuxième pôle économique du royaume, et Fès.

Le Maroc avait annoncé il y a une semaine un nouvel allègement des mesures de confinement mais les derniers jours ont été marqués par des cas record de contamination : 811 le 25 juillet et 633 le lendemain. Le nombre total des cas officiellement enregistrés dans le pays est de 20 278, dont 313 décès.

cmbayebabacar128@gmail.com

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Article précédent

Vers la fin de la crise malienne ?

Article suivant

Mali : la Cédéao recommande le départ des 31 députés contestés

Latest from Afrique