Saliou Ciss lors de Sénégal - Cap Vert en Coupe d'Afrique des Nations le 25 janvier 2022 Crédit: Getty Images
/

Le Sénégal vient à bout de neuf cap-verdiens (2-0) et file en quarts

Par Babacar Mbaye

4 mins read

Le Sénégal a validé son billet pour les quarts de finale mardi, mais que ce fut difficile ! Sans efficacité en première période malgé une supériorité numérique face à la sélection du Cap Vert, les Lions de la Téranga ont trouvé l’ouverture par Sadio Mané (63e) avant de se mettre à l’abri par Bamba Dieng (90e). Après l’exclusion d’un deuxième cap-verdien.

Le Sénégal continue sa route dans cette 33e Coupe d’Afrique des Nations. Face à une équipe nationale du Cap-Vert qui a terminé la rencontre à 9 contre 11, les Lions de la Teranga se sont imposés sans éclat, ce mardi soir à Bafoussam (2-0). Si l’équipe menée par Sadio Mané, auteur du premier but de la rencontre (63e) alors qu’il se remettait à peine d’un brutal choc aérien, n’a toujours pas encaissé le moindre but dans la compétition, le Sénégal peine toujours à convaincre dans le jeu. Entré à la place de son leader technique, Bamba Dieng, le jeune attaquant de l’Olympique de Marseille a inscrit son premier but sous le maillot sénégalais en toute fin de rencontre (90e+2).

LE CAP-VERT RAPIDEMENT RÉDUIT À 10

Attendus au tournant après un premier tour passable (1 victoire et 2 nuls, et 1 seul but inscrit lors de ces 3 matchs), les Lions de la Teranga ont entamé la rencontre avec une intensité conséquente. Sur une belle remise d’Idrissa Gueye, Sadio Mané trouvait ainsi le poteau gauche du gardien cap-verdienne Vozinha dès les premières secondes (1e). Alors que les insulaires avaient beaucoup de mal à ressortir proprement les ballons et à combiner dans le camp sénégalais, Patrick Andrade a été averti pour une semelle a priori anodine sur Pape Gueye (18e). Appelé par ses assistants vidéo à vérifier l’action sur son écran de contrôle dédié, l’arbitre algérien Lahlou Benbraham s’est résolu à exclure le milieu de terrain des Requins Bleus quelques secondes plus tard (21e). Si Mané a multiplié les accélérations de très haut niveau sur son côté gauche lors du premier acte, aucun tir n’a été cadré par les deux équipes lors des 45 premières minutes.

PREMIER BUT AVEC LE SÉNÉGAL POUR BAMBA DIENG

Alors que le Sénégal continuait sa domination technique, un nouveau fait de jeu va influer sur la physionomie de la rencontre. Sur un dégagement précis d’Édouard Mendy, Mané laissait sur place Dylan Tavares pour se présenter devant Vozinha. Les deux joueurs se sont percutés au niveau de la tête (53e), et monsieur Benbraham a décidé d’exclure le gardien des Requins Bleus pour ce qu’il a estimé être une intervention en retard (57e). Si Vozinha a quitté le jeu contraint et forcé, l’attaquant de Liverpool a marqué sur le corner qui a suivi, d’une belle frappe enroulée du droit sous la barre (1-0, 63e). Logiquement secoué après avoir inscrit son 7e but dans une CAN, Sadio Mané a cédé ensuite après sa place à Bamba Dieng (70e). Après deux dangereuses frappes (77e, 78e), le jeune buteur de l’Olympique de Marseille (21 ans) a inscrit le but de la qualification dans le temps additionnel, sur un service plein d’altruisme de Famara Diedhiou (2-0, 90e+2). Sans briller, les joueurs d’Aliou Cissé rejoignent les quarts de finale. Les Lions affronteront samedi, à Limbé, le vainqueur du match Mali-Guinée Équatoriale.
 

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Article précédent

Plus de peur que de mal pour Sadio Mané

Article suivant

‘’And Sam Djiko Yi’ fusille le bureau de l’Assemblée et annonce un grand rassemblement

Latest from Actualités