Le Mali refuse le survol de son territoire à un avion militaire allemand / iGFM

Le Mali refuse le survol de son territoire à un avion militaire allemand

Par Babacar Mbaye

2 mins read

Le Mali a refusé le survol  de son territoire à un avion de l’armée allemande qui se rendait au Niger, a indiqué jeudi l’armée de l’air allemande.

Un Airbus A400M de la Bundeswehr, en provenance d’Allemagne, « avec environ 80 militaires à bord s’est vu refuser le droit de survoler le Mali alors qu’il se rendait à Niamey, au Niger », a déploré l’armée de l’air allemande sur Twitter.

« Le vol a alors été détourné vers La Grande Canarie », aux Canaries (Espagne), précise l’armée, prévenant que « les faits seraient clarifiés ».

Les autorités maliennes ont récemment limité les mouvements aériens de la mission militaire internationale Minusma, stationnée dans le pays et à laquelle participe l’Allemagne.

Une porte-parole du ministère allemand des Affaires étrangères avait souligné lundi que le Mali avait interdit depuis jeudi dernier de nombreux vols de la Minusma, y compris des vols de drones.

Environ un millier de soldats de la Bundeswehr sont engagés dans la Minusma au Mali.

La junte au pouvoir à Bamako depuis le putsch d’août 2020 a fermé ses frontières aux pays de l’organisation des Etats ouest-africains après que cette dernière eut fait de même début janvier pour sanctionner le projet des militaires de se maintenir à la tête du pays pendant plusieurs années sans élections.

Depuis le 12 janvier est posée la question de la liberté de mouvement des appareils militaires entrant ou sortant de l’espace aérien en provenance ou vers les Etats ouest-africains en question, à commencer par ceux de l’armée française et de la Minusma.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Article précédent

Affaire des centres de redressement de Kara : Ses 35 talibés libres !

Article suivant

Locales 2022 : “Dimanche, soit je suis dans mon bureau à 22 heures, soit je serai en prison”, Barthélémy Dias

Latest from Actualités