LDC - Real Madrid - PSG (3-1) : Mais Comment font-ils ? / Eurosport
/

LDC – Real Madrid – PSG (3-1) : Mais Comment font-ils ?

Par Babacar Mbaye (Avec Eurosport)

7 mins read

C’est incompréhensible. Après avoir dominé le Real pendant une heure, après avoir mené au score, après avoir fait preuve d’une maîtrise déconcertante, le PSG s’est littéralement écroulé en à peine un gros quart d’heure. Il a sombré à Madrid (3-1) et disparu dès les 8es de finale. Un air de déjà-vu, un scénario invraisemblable que seul le PSG sait écrire. 

LE JEU : UN GRAIN DE SABLE ET TOUT FOUT LE CAMP

Paris était bluffant de maîtrise. Avec un contrôle absolu dans l’entrejeu, une capacité meurtrière à changer de rythme dans les transitions, et un but d’avance grâce à l’inévitable Mbappé. Paris jouait la partition parfaite. Et l’erreur de Donnarumma a tout changé. Elle a survolté le Real. Elle a surtout éteint un PSG paralysé par la peur. Et quand Paris perd pied, il ne le fait pas qu’à moitié. En un gros quart d’heure, ils ont multiplié des erreurs impensables au regard des 150 premières minutes de cette double confrontation. Le Real a eu le mérite d’en profiter. Et il peut se régaler d’une qualification que les Parisiens lui ont servi sur un plateau.

LES JOUEURS : BENZEMA, ÉVIDEMMENT !

Il était déjà systématiquement impliqué dans les meilleures occasions du Real. Et quand le PSG a commencé à lui faire des cadeaux, Karim Benzema l’a puni. Trois buts en l’espace de 16 minutes pour envoyer la Maison Blanche en quart de finale. C’est toujours lui le héros, même si Luka Modric, exceptionnel sur le deuxième but madrilène et ultra-actif par ailleurs, a lui aussi joué son rôle dans la qualification merengue. Au PSG, seul Mbappé est toujours resté à la hauteur. Toutes les individualités si remarquables durant une heure ont sombré dans la dernière demi-heure. A commencer par Donnarumma…

LE FACTEUR X : DONNARUMMA, L’ERREUR FATALE

Il avait totalement justifié le choix de Pochettino de le préférer à Navas. A l’image d’une parade fabuleuse sur une frappe de Benzema en première période. Puis Donnarumma a commis l’erreur fatale, tardant à dégager le ballon sur un pressing du Français, qui a peut-être commis une faute sur cette action, pour finalement envoyer le ballon sur Vinicius Jr. Le Brésilien a été inspiré en retrouvant KB9 pour lui donner le but égalisateur au Real. Mais c’est bien le gardien italien du PSG qui lui a offert. Et qui a totalement bouleversé le cours du match bien malgré lui. Seize minutes plus tard, il avait encaissé deux nouveaux buts et Paris n’allait jamais s’en remettre.

LA STAT : 39

Paris avait bien fait la première moitié du chemin en ne concédant pas de but lors du match aller face au Real au Parc des Princes. Il a maîtrisé son sujet et préservé sa cage inviolée pendant une heure à Madrid. Il n’était pas loin d’enchaîner deux matches consécutifs sans prendre de but dans des tours à élimination directe de Ligue des champions pour la première fois de son histoire. C’est-à-dire 39 matches. On connaît la suite.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Article précédent

Législatives 2022 / Système de parrainage : « retour » d'une expérience électorale aux multiples équations qui ne fait toujours pas l'unanimité.

Article suivant

Seuls 30% de travaux séparent le Sénégal de ses premiers barils de Gaz

Latest from Actualités