Israeli Prime Minister Benjamin Netanyahu wears a face mask to help prevent the spread of the coronavirus as he chairs the weekly cabinet meeting, at the foreign ministry, in Jerusalem, Sunday, July 5, 2020. (Photo by Gali Tibbon/Pool via AP)
/

Israël : Netanyahu accepte un compromis et débloque la crise

Par Babacar Mbaye

1 min read

Fin de la crise politique en Israël. Lors d’une conférence de presse, le Premier ministre israélien a accepté de repousser le vote sur le budget de l’Etat. La menace d’une quatrième campagne électorale est écartée. Mais pour un peu plus de trois mois seulement. Avec RFI.

A un peu plus de 24 heures de l’échéance, le Premier ministre israélien lâche du lest et désamorce la crise qui devait mener à de nouvelles élections. Il accepte un compromis qui consiste à repousser de cent jours le vote de la loi budgétaire. Mais Benyamin Netanyahu met en garde ses partenaires du parti Bleu-Blanc.

Il faut mettre un terme aux attaques effrénées à mon égard au sein de son gouvernement, affirme-t-il. « Par responsabilité nationale j’ai décidé ce soir d’accepter le projet de compromis. Il permet de débloquer de manière immédiate des crédits pour nos compatriotes. Et pour l’économie du pays. Et il évite aussi de nouvelles élections. »

Les partis ultra-orthodoxes de la coalition ont accepté de soutenir la formule de compromis en échange d’importants budgets en faveur de leurs institutions religieuses. Le Premier ministre israélien a encore assuré que le taux de chômage dans son pays était l’un des plus bas au monde malgré la crise du coronavirus. Et il a conclu : le temps est à l’union.

cmbayebabacar128@gmail.com

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Article précédent

Guéri du Covid-19, Maitre El Hadj Diouf met en garde Macky Sall

Article suivant

Macky Sall à Paris pour l’université d’été du patronat français le MEDEF

Latest from Monde