Images d'illustration / iGFM

« Il me poussait à draguer les professeurs de mon école » : Les révélations choquantes de l’une des victimes présumées de Serigne Assane Mbacké «Khelcom »

Par Babacar Mbaye (Avec Dakaractu)

15 mins read

Comme l’écrivait Dakaractu, en soutenant que toutes les charges retenues contre Serigne Assane Mbacké «Khelcom » auraient été rejetées, ceux qui se réclament comme des membres de sa famille n’ont pas dit la vérité. Serigne Assane Mbacké «Khelcom » a été inculpé et placé sous mandat de dépôt pour actes contre nature (donc actes homosexuels), détournement de mineurs et corruption de mineurs. Les mêmes délits ont été retenus contre ses acolytes. Et le moins que l’on puisse dire est qu’il risque gros, eu égard aux dépositions explosives d’O.Diouf, âgé de 16 ans.

Le 31 mai, à 13 heures, voici ce qu’il a raconté aux policiers en présence de son père : « (…) Au cours des vacances scolaires de 2021, l’épouse de mon oncle me demandait souvent d’amener des repas pour le nommé Serigne Assane Mbacké (ndlr, il donne son numéro de téléphone 77.635.66…), qui réside à côté de chez nous à Guédiawaye. Quand je partais à son domicile, il disait que j’étais gentil et très discipliné. Le nommé Serigne Assane Mbacké a profité de cette occasion pour nouer une relation amicale avec moi. C’est dans ces circonstances qu’il m’invitait souvent à aller lui rendre visite à son domicile. Au courant d’une de ces visites, alors que nous étions dans sa chambre à coucher, il m’a présenté au nommé Baïdy, de teint noir et un peu élancé sans autres précisions. Pendant que nous étions dans la pièce, les nommés Serigne Assane Mbacké et Baïdy se sont mis à l’écart pour discuter de choses qu’ils ne voulaient pas que j’entende. Un instant après, le nommé Serigne Assane Mbacké m’a demandé de rentrer chez moi, tout en me disant qu’il allait me contacter téléphoniquement, car disait-il, il avait besoin de me parler ».
 
 
La victime présumée poursuit : « C’est ainsi qu’il m’a contacté quelques jours plus tard pour me demander de le trouver à son domicile. Une fois sur place, il m’a dit que le nommé Baïdy lui avait demandé de me transmettre le message selon lequel il me trouvait beau et galant avant de me dire que ce dernier était fou amoureux de moi. Surpris et pris de panique, je n’ai pas réussi à sortir un mot de ma bouche. Le nommé Serigne Assane Mbacké m’a alors suggéré de rentrer chez moi et qu’il allait encore me convoquer chez lui pour plus de discussion. Quelques heures plus tard, comme promis le nommé Serigne Assane Mbacké m’a joint téléphoniquement pour me demander de le retrouver à nouveau à son domicile. Arrivée sur les lieux, j’ai vu que le nommé Serigne Assane Mbacké était avec le nommé Baïdy. Par la suite, Serigne Assane Mbacké m’a demandé de me déshabiller ce que j’ai carrément refusé de faire avant de céder sous ses menaces. Il m’a dit que si je ne faisais pas tout ce qu’il me disait de faire, il allait m’accuser de vol en ameutant les voisins. Dès lors et sous la contrainte, j’ai entretenu des rapports sexuels, au cours desquels le nommé Baïdy m’a pénétré dans l’anus. Après avoir fini, le nommé Baïdy a remis une somme d’argent, dont je ne saurais vous dire le montant exact au nommé Serigne Assane Mbacké. En fait, c’était comme si le nommé Serigne Assane Mbacké faisait de moi une prostituée.
 
« C’était comme si le nommé Serigne Assane Mbacké faisait de moi une prostituée »

Poursuivant, le nommé Serigne Assane Mbacké m’a appelé une nouvelle fois pour me demander d’aller à sa rencontre, ce que j’ai encore fait. Une fois chez lui, il m’a fait faire le thé. Quand j’ai fini, avant de partir, je lui ai dit que j’allais me rendre à mon lycée, sis à (…) pour prendre mon bulletin de note semestriel et aussi valider mes options (série S ou L). Une fois à (…), le nommé Serigne Assane Mbacké m’a appelé au téléphone pour me dire qu’il voulait que je lui présente mes camarades, qu’il serait honoré de connaitre. C’est dans ce cadre que je lui ai envoyé une photo d’un de mes amis dénommé Antoine. Je précise que je n’ai pas communiqué le numéro de téléphone de mon ami Antoine au nommé Serigne Assane Mbacké. Continuant, j’ai dit au nommé Serigne Assane Mbacké que j’allais me rendre au mariage d’une de mes camarades de classe. Il m’a ainsi demandé de lui faire voir comment j’étais habillé. Je lui ai envoyé certaines photos de moi. Le soir quand je suis revenu de la fête, il m’a joint une énième fois pour cette fois-ci m’exiger de lui envoyer une vidéo nue de moi, ce que j’ai refusé. Ainsi, le nommé Serigne Assane Mbacké m’a menacé d’appeler mes parents pour leur faire savoir que j’avais entretenu des rapports sexuels avec Baïdy. Ne voulant pas qu’il divulgue une telle information, j’ai consenti à sa demande. Je précise que quand j’avais envoyé des photos de moi au nommé Serigne Assane Mbacké, il m’a demandé si j’avais un compte ouvert sur le réseau social Facebook afin de le lui communiquer. Je lui ai ainsi communiquer mon profil « … »
 
Automatiquement, le nommé Serigne Assane Mbacké m’a envoyé une demande d’ajout, que j’ai acceptée. Il m’a ainsi mis en rapport avec les utilisateurs des profils « El rey lo » (Abdourahmane LO, 76.685.52…), « Maitre de l’ouest » (Ibrahima Badiane), « jean afite Tendeng », « Ibzo-rassoul-fall », avec qui il m’a demandé de nouer une relation amoureuse, ce que j’ai accepté ».
 
Après une pause de quelques minutes, la victime présumée enchaîne : « Parmi toutes ces personnes citées plus haut, je n’ai eu à rencontrer que le nommé Abdourahmane Lô à l’hôtel « Nina », sis à côté de la place de l’indépendance, où nous avons entretenus des rapports sexuels non protégés à l’issue desquels le sieur Lô m’a donné la somme de vingt mille (20.000) FCFA. Quand je suis rentré, le nommé Serigne Assane Mbacké a pris les 20.000 FCFA que m’avait remis le nommé Abdourahmane Lô. Ces faits se sont déroulés le lendemain de la Korité 2022. C’est sur ces entrefaites, que le nommé Serigne Assane Mbacké, pour mieux m’avoir sous son autorité, me faisait souvent des cadeaux. Il me donnait souvent de l’argent. Son dernier cadeau est un téléphone portable « Samsung », qu’il m’avait défendu de montrer à mes parents. Le téléphone se trouve actuellement à mon domicile à Guédiawaye. En somme, le nommé Serigne Assane Mbacké m’a mis en rapport, hormis ceux que je viens de citer, avec les nommés Djimbory, Mamadou Sow et avec d’autres personnes dont j’ignore les identités. Je vous signale que j’ai entretenu des rapports sexuels payant avec toutes ces personnes citées. Ces rapports se faisaient sans protection, c’est-à-dire qu’ils n’utilisaient pas de préservatif. Si je n’ai pas parlé des faits à mes parents, même si ma mère avait des soupçons à mon égard, c’est parce que le nommé Serigne Assane Mbacké avait menacé soit de me tuer, soit d’aller dire à mes parents que j’étais « gay » et que j’entretenais des relations sexuelles avec d’autres hommes. Il est allé même jusqu’à menacer de s’en prendre à moi mystiquement.
 
Le nommé Baïdy ma pénétré par derrière pour la première fois dans la chambre de Serigne Mbacké avec l’aide de celui-ci qui tenait mes jambes écartées. Pour mieux me pénétrer, il a utilisé un liquide contenu dans une bouteille « sitéal » si je me souviens bien. Je pense qu’il l’a utilisé comme lubrifiant. Il m’a pénétré jusqu’à ce que je sente un liquide visqueux sortir de lui. Me concernant, j’ai remarqué des saignements une fois à mon domicile.
 
 
Hormis Yoff et l’hôtel « Nina », tous les actes sexuels se déroulaient dans la chambre du nommé Serigne Assane Mbacké entre les grandes vacances 2021 et janvier 2022.  J’ai entretenu des rapports sexuels avec Djimbory à deux (02) reprises, une fois avec Baïdy, Abdourahmane Lo et Ibrahima Badiane. Ce dernier, je l’ai rencontré dans un appartement à Yoff, il m’a fait savoir qu’il s’agissait de son domicile. Je peux vous y conduire.  Je dois vous dire que c’est le nommé Serigne Assane Mbacké qui organisait mes rencontres avec ces individus.  D’ailleurs, pour ma rencontre avec Lo à l’hôtel « Nina », Serigne Assane m’avait remis la somme de 2.000 FCFA pour le transport, j’ai pris le Ter. Une fois à la gare de Dakar dans l’après-midi, le nommé Lo m’a guidé par appel téléphonique jusqu’à l’hôtel. Pour Yoff aussi, Serigne m’avait remis la somme de 500 FCFA pour le transport. Au retour, le nommé Ibrahima m’a donné 5.000 FCFA que le nommé Assane Mbacké a récupéré. Je précise qu’un jour quand je passais à l’acte avec le nommé Djimbory, le nommé Serigne Assane Mbacké a essayé de nous prendre en vidéo, ce que mon partenaire lui a défendu de faire.
 
Pour les besoins de l’enquête, je mets à votre disposition mon téléphone portable de marque « Tecno Simple », de couleur noire, contenant une bonne partie des discussions que j’ai eu avec les susnommés. J’ai enregistré le nommé Ibrahima sous le nom de « black diamond » dans le téléphone. Ma dernière rencontre avec le nommé Serigne Mbacké remonte aux fêtes de Korité 2022. Toutefois, il m’appelait souvent au téléphone pour prendre de mes nouvelles et voir si j’étais encore en contact avec ses amis cités plus haut. Il a toujours évité les conversations via sms ou WhatsApp avec moi. Il a toujours préféré des appels téléphoniques. Même lorsque je lui envoie des messages il me répondait par des appels téléphoniques ou me demandait de venir à son domicile pour en discuter de vive voix.
 
 Le nommé Serigne Assane Mbacké me demandait à chaque fois de supprimer le fil de nos discussions, ce que je faisais des fois.
 
 Lorsque j’ai subi les premiers rapports intimes avec Baïdy j’ai eu mal au ventre et une fois à mon domicile j’étais psychologiquement très abattu. Mais au fil du temps, j’ai trouvé ma situation « normale » à force d’être convaincu par le nommé Serigne Assane Mbacké. Il m’a mis dans un environnement où je trouvais qu’entretenir une relation amoureuse avec un homme est « normale ».
 
 D’ailleurs, il me poussait à draguer les professeurs de mon école, ce que je n’ai jamais osé faire ».

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Article précédent

Manif’ interdite de YAW: L’incroyable message de Sonko au Préfet de Dakar

Article suivant

L'appel "pressant" du Cadre Unitaire de l’Islam au Sénégal

Latest from Actualités