Evasion du Camp Pénal : Boy Djinné et 3 gardes jugés / iGFM

Evasion du Camp Pénal : Boy Djinné et 3 gardes jugés

Par Babacar Mbaye

4 mins read

2 ans de prison ferme, c’est la peine requise contre Boy Djiné jugé pour évasion de la prison de Camp pénal et association de malfaiteurs. Les trois agents de l’administration pénitentiaire, poursuivis pour complicité risquent 6 mois avec sursis. Cette même peine est requise contre deux amis de Boy Djiné, poursuivis pour entrave à la justice.

Boy Djiné, Baye Modou Fall à l’état civil, a comparu ce mercredi, à la barre du tribunal correctionnel de Dakar pour les faits d’association de malfaiteurs et évasion de prison. Il n’était pas le seul devant le prétoire. Deux de ses amis en l’occurrence Cheikh Ndiaye et Dame Sy étaient à ses côtés pour les délits d’entrave à la justice. En sus, trois éléments de l’administration pénitentiaire qui assuraient la garde le jour de l’évasion sont dans la cause. Il s’agit de Idrissa Diop, Amath Ndong et Djibril Ciss. Ils sont poursuivis pour connivence ayant facilité l’évasion et encourent la peine de 6 mois avec sursis pour lesdits faits. Les deux amis du prisonnier le plus célèbre au Sénégal risquent la même sanction. Là, le parquet a requis 2 ans ferme contre Boy Djiné.

L’As de l’évasion a, devant le prétoire, contesté les faits d’association qui lui sont imputés. Il a reconnu tout de même le délit d’évasion. « Je me suis évadé mais je n’ai rien brisé. Ni mes amis ni les gardes n’étaient au courant. L’idée m’est venue comme ça vu que je suis détenu illégalement », dit-il pour blanchir ses co-prévenus.

« Les grilles ont été sciées par un détenu condamné à la réclusion criminelle. J’ai profité d’une faille »

Mieux, poursuit-il : « Les grilles ont été sciées par un détenu condamné à la réclusion criminelle. Je suis sorti à 1h et non à 5h du matin. J’ai profité d’une faille pour aller continuer mon combat dehors », a expliqué le prévenu. Dans la foulée, il a accusé les gardes d’être négligents et a disculpé ses deux amis même s’il reconnait que Cheikh Ndiaye lui a acheté téléphone pour faire l’interview avec Khalifa Diakhaté de Emedia.

Le susnommé l’a reconnu mais prétend qu’il ignorait que son ami s’était évadé. Dame Sy a également contesté les faits de complicité. Idem pour les gardes qui disent ignorer comment Boy Djinné s’est fait la malle. Selon eux, le bruit de l’aspirateur de chaleur les empêche d’entendrre tout autre bruit. « On ne sera jamais en complicité. Baye Modou Fall sait que je ne lui fais aucune concession depuis cinq ans que nous sommes ensemble », déclare Djibril Ciss, le chef de poste.

Face aux dénégations de leurs clients, les avocats de la défense ont plaidé la relaxe.

Le juge a mis l’affaire en délibéré pour rendre le jugement le 23 février 2022.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Article précédent

Gabon : Abdoulaye Bâ "assassiné" à coups de couteau !

Article suivant

Collectivités territoriales : L'installation des élus a démarré !

Latest from Actualités