La Belgique offre 405.600 doses de vaccins au Sénégal / iGFM
/

Covid-19 : La Belgique offre 405.600 doses de vaccins au Sénégal

Par Babacar Mbaye

2 mins read

Le ministre de la Santé et de l’action sociale, Abdoulaye Diouf Sarr, a réceptionné ce vendredi, la première partie du lot de 405 600 doses de vaccins offerts par le Royaume de Belgique. Ce don vient soutenir les efforts des autorités sénégalaises dans la lutte contre la pandémie de Covid, selon l’ambassadeur du Royaume de Belgique au Sénégal, S.E. Monsieur Hubert Roisin. 

“Plus de 300 mille Sénégalais sont en attente pour la prise de leur deuxième dose d’Astra Zeneca. En concertation avec l’ensemble des partenaires et le gouvernement du Sénégal, il a été décidé de faire parvenir ces doses de vaccins le plus rapidement possible. C’est pour répondre à un besoin urgent. La Belgique s’est inscrite dans la volonté du Gouvernement Sénégalais de lutter contre la pandémie par le don de vaccin, mais aussi par le don de matériel médical à hauteur de 300 millions de F Cfa”, a dclaré l’ambassadeur.

Le diplomate Belge a également précisé que les 405 600 de vaccins sont offerts au Sénégal dans le cadre de l’initiative Covax et font partie d’un lot de 4 millions de vaccins, issus de réserves achetés par la Belgique auprès des producteurs pharmaceutiques et orientés vers des pays tiers via différents mécanismes.

Pour sa part, le ministre de la Santé et de l’action Sociale du Sénégal, Abdoulaye Diouf Sarr a, au nom du chef de l’Etat et du Gouvernement, salué le geste du Royaume de Belgique. Il a également soutenu que ce don est très important pour permettre au Sénégal d’avancer dans sa stratégie de vaccination qui vise 9 millions de Sénégalais.

Abdoulaye Diouf Sarr a aussi souligné que l’Etat du Sénégal a acheté 158 400 doses du vaccin Johnson-Johnson avec un concours financier de la Banque mondiale, via le fond africain pour l’acquisition de vaccin porté par l’Union africaine.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Article précédent

Quel avenir pour les droits humains en Guinée ?

Article suivant

« Thiat » de y’en a marre activement recherché par la police

Latest from Actualités