Commune de Karang : La plus vieille doléance demeure un centre de santé ( maire) / Seneweb
/

Commune de Karang : La plus vieille doléance demeure un centre de santé ( maire)

Par Babacar Mbaye

3 mins read
« La principale doléance de la population de Karang et du Niombato, est  la construction d’un centre de santé de référence dans la commune, pour un relèvement du plateau technique médical ». 
 
 C’est, en effet, la requête  faite par le  maire de la localité, en marge de la célébration de la Journée mondiale de lutte contre le paludisme couplée à la distribution massive de moustiquaires imprégnées. 
 
Cette  doléance, note Pape Ibrahima Diop, tire sa légitimité de la position géographique et frontalière de la commune dont le poste de santé reçoit en masse des patients en provenance des localités gambiennes voisines. Elle se justifie également par la distance qui  sépare le centre de santé de Sokone et le nombre important de cases et de postes de santé implantés dans le Niombato. « Le conseil municipal a déjà procédé à la délibération du site devant abriter ledit centre ». 
 
Revenant sur la journée, le maire affirme que la population de Karang-Poste cohabite avec les moustiques pendant toute l’année. Selon l’édile, les agents de santé doivent être bien outillés afin d’offrir aux populations des prestations de qualité pour la prévention et la prise en charge du paludisme qui demeure un problème majeur de santé publique.
 
Par ailleurs, sachant que les enfants et les femmes enceintes sont les principales victimes de cette maladie et sachant que le paludisme réduit considérablement la productivité des populations, le choix du thème « Innover pour réduire les charges du paludisme et sauver des vies », encourage une prise de conscience et un changement de comportement ou de stratégie de lutte pour une prévention permanente. Ce qui permettra de réduire considérablement les lourdes charges liées à cette maladie et de sauver des vies.
 
« Il s’agira, pour ce faire, « d’investir activement dans la lutte contre le paludisme pour la survie et la bonne santé de nos enfants, espoirs de notre nation », dit-il. 
 
En outre, le maire dit s’engager à enrôler 2 000 personnes vulnérables dans la mutuelle de santé UDAM, afin de faciliter leur accès aux soins de santé à moindre coût ».

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Article précédent

Scandale « Dubaï Porta Potty » : La réaction outrée de Thérèse Faye Diouf

Article suivant

Législatives : Yewwi et Wallu, l'union inattendue !

Latest from Actualités