Mame Matar Guèye de « JAMRA » s’est prononcé sur l’avortement médicalisé / La Nouvelle Tribune
/

Avortement médicalisé : “C’est un projet maçonnique délégué aux féministes” (Mame Matar Guèye)

Par Babacar Mbaye

2 mins read

Mame Matar Guèye de « JAMRA » s’est prononcé sur l’avortement médicalisé qui fait débat ces temps-ci. Le vice-président de l’ONG islamique accuse ces féministes, d’être de mèche avec des lobbies maçonniques qui les encouragent et les financent pour mener cette compagne médiatique.

En partenariat avec le Comité de défense des valeurs morales, le Syndicat des travailleurs de la Santé, l’Union nationale des Parents d’Élèves et d’Étudiants du Sénégal, dirigée par Abdoulaye Fané, ils ont décidé de porter la réplique aux Organisations féministes, qui persistent sur la légalisation de l’avortement médicalisé au Sénégal.

M. Gueye a suggéré que l’État prenne exemple sur la stratégie adoptée par la France, concernant le traitement des sujets de cette envergure. « La maîtrise des nouvelles technologies ainsi que les récents progrès de la science médicale ont conféré à l’Homme une souveraineté plus étendue sur les lois de la Nature, au point de l’inciter à la manipulation de la vie, fécondations in vitro, inséminations artificielles, congélations d’embryons, bébés-éprouvettes, mères-porteuses ou à la destruction de la vie, euthanasie, avortement l’émergence d’organismes paraétatiques, comme le “Comité consultatif d’éthique pour les sciences de la Vie et de la Santé”, en France, qui font office de garde-fous, en tempérant au besoin les ardeurs de la recherche scientifique, pour prévenir d’éventuels dérapages, mérite d’être salué ».

Selon JAMRA, l’absence, au Sénégal, d’une structure consultative analogue ne serait pas étrangère à la controverse qui agite présentement le champ public, suscitée par certaines organisations féministes, sur l’opportunité de dépénaliser l’interruption volontaire de grossesse (Ivg). Ce comité comportera en son sein, des médecins, des juristes, mais aussi des religieux, qui pourront se concerter pour apporter des solutions à ces situations.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Article précédent

Thiat n’est pas traqué par la DIC

Article suivant

Homologation des prix : Aminata Assome Diatta met à contribution les chefs de quartier

Latest from Actualités