Attaque sur sa gestion : Le Dg du Crédit Mutuel à l'offensive / iGFM

Attaque sur sa gestion : Le Dg du Crédit Mutuel à l’offensive

Par Babacar Mbaye

3 mins read

En marge d’une cérémonie de remise de clefs de 36 véhicules à des agents du réseau national du Crédit Mutuel, dans les locaux d’un concessionnaire de la place, ce jeudi 13 janvier, le Directeur général de l’institution, Amadou Jean Jacques Diop a abordé plusieurs sujets relatifs aux attaques dont il est victime de la part d’un groupe de frondeurs.

Grève fictive 
Dans son face à face avec la presse, M. Diop a d’emblée tenu à démentir l’information selon laquelle « certains points ont été fermés« . Une information qu’il qualifie de « fausse« , précisant que « l’ensemble des 218 points de vente ont fonctionné ces deux jours de 8h à 17h. »
« Dans toutes les organisations, il arrive qu’il y ait des collaborateurs qui ne vont pas dans le sens de la démarche choisie. Aujourd’hui, nous avons engagé un programme de transformation. Et toute transformation implique un certain nombre d’avantages, de prérogatives, de comportements. Mais, malheureusement, il y a des gens qui s’opposent et résistent au changement. Mais ce qui est sûr et certain, est que le Crédit mutuel a fait de gros efforts à l’endroit de son personnel. Pour preuve, le 4 janvier 2021, l’ensemble des délégués du personnel et la direction générale, ont signé un accord d’entreprise comportant 41 points d’amélioration sensible. Nous avons convenu ensemble de marquer une trêve de cinq ans pour débloquer notre institution et revenir au bout et faire le point. Maintenant, vouloir remettre en cause cette clause de stabilité qu’on a signée ensemble au bout de 9 mois, laisse la direction générale un peu perplexe« , fait savoir le DG.
Ainsi, le patron du Crédit mutuel du Sénégal a démonté les allégations, portées par trois pelés et un tondu, selon lesquelles la structure traverse une crise.
« Cette partie qui s’exprime dans la presse a un autre objectif. Ils veulent donner l’impression que le CMS est en crise. Une institution qui est en crise ne renforce pas ses moyens. Si ceux qui s’expriment dans la presse avaient une représentativité importante, leur mot d’ordre aurait été plus suivi. Nous ne sommes pas dans une démarche de polémique. Nous avons un chantier de transformation de cette institution en vue d’en faire l’institution la plus performante de l’Uemoa. Nous avons une ambition où toutes les forces de l’institution se sont fédérées. Nous n’allons pas laisser deux ou trois personnes qui ont un calendrier caché, qui cherchent à créer une crise fictive pour peut-être aboutir à des résultats qu’ils ne peuvent pas obtenir par des canaux normaux« , ajoute M. Diop.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Article précédent

Mali : Des milliers de manifestants protestent contre les sanctions de la Cedeao

Article suivant

Magistrature : Encore un chamboulement !

Latest from Actualités