And Samm Jikko Yi et Jamra droits dans leurs bottes / Emedia

And Samm Jikko Yi et Jamra droits dans leurs bottes

Par Babacar Mbaye

5 mins read

Suite à la sortie de Me Doudou Ndoye à l’émission Jury du dimanche sur iRadio et iTV, qui trouve que la proposition de loi criminalisant l’homosexualité est un « scandale » et qu’il faut même enlever le délit, Mame Mactar Guèye de l’Ong Jamra et Ababacar Mboup du collectif And samm jikkoyi n’ont pas tardé à réagir.

Mame Mactar Guèye, Jamra

« Personne ne réussira à banaliser cette abomination »

« Chaque individu a le droit de donner son opinion. Donc, ce n’est pas nousqui allons dénier à Me Doudou Ndoye le droit d’avoir son opinion. Le Sénégal est un pays de tolérance où personne n’a le monopole de la vérité. Les homosexuels se sont maintenant organisés en syndicat, en association, avec la complicité de l’Etat qui leur donne des récépissés. Le 23 novembre 2020, un gardien à 3h du matin a surpris deux homosexuels en plein accouplement dans un lieu de culte. Et lui, en tant que juriste, il veut qu’on laisse cela continuer ! C’est dangereux, parce que cela peut pousser les populations à se faire justice elles-mêmes. Nous sommes en train de jouer un rôleque l’Etat aurait dû jouer, c’est-à-dire que nous avons pris l’attache d’un certain nombre d’avocats pour trouver un moyen de légiférer, afin d’augmenter les sanctions pénales. On veut que ces sanctions pénales puissent avoir un rôle suffisamment dissuasif pour que les homosexuels cessent de provoquer dangereusement l’écrasante majorité. C’est cela, le sens de notre démarche. Mais ce n’est pas de l’inquisition, comme il nous l’attribue.
Notre démarche va se poursuivre. Nous avons été déboutés par le bureau de l’assemblée, mais le combat va se poursuivre parce que l’Assemblée nationale n’appartient pas à l’Apr, ni à Benno bokk yaakaar, mais au peuple sénégalais quine veut pas de cette abomination rejetée par l’écrasante majorité des croyants de ce pays, catholiques et musulmans confondus. Alors, si monsieur Doudou Ndoye ne veut pas nous rejoindre dans ce combat, nous lui demandons gentimentde prier pour nous. Dans ce pays béni où repose Cheikh Ahmadou Bamba, Mame El Hadji Malick, Baye Niass, Baye Laye et autres, personne ne réussira, inchallah, à banaliser cette abomination ».

Ababacar Mboup, coordonnateur national And Samm Jikkoyi

« Nous continuerons à faire arrêter cet agenda pro-Lgbt dans ce pays »
« Me Doudou Ndoye n’a donnéque son avis. Il lui est loisible de dire son avis et d’en assumer l’entière responsabilité. Toutefois, And Samm Jikko yi, constitué de plus 93 associations et d’une cinquantaine de structures partenaires, avec l’aval et la bénédiction des khalifes généraux du Sénégal, des amis des associations islamiques, pense le contraire. Les normes juridiques émanent des normes sociales, de ce point de vue, les Sénégalais ont bel et bien le devoir et la responsabilité de protéger leur patrie et les générations futures des méfaits de la globalisation. Le Peuple est souverain et c’est consacré par la Constitution. Cette question d’orientation sexuelle et d’identité de genre dépasse de loin le simple fait, d’un fait de société ! Elle constitue un pan important dans l’agenda international en vue d’un nouvel ordre où les souverainetés seront supprimées. C’est pourquoi nous continuerons à œuvrer dans le sens de faire respecter la volonté populaire, de respecter et de faire respecter la loi, d’arrêter cet agenda pro-Lgbt dans ce pays, de faire arrêter aussi l’assujettissement du pouvoir parlementaire (à dissocier avec les députés dont certains sont de vrais patriotes) au pouvoir Exécutif, bref de protéger notre patrimoine culturel, moral et religieux ».

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Article précédent

Édouard Mendy : L’heure du nouvel envol en sélection

Article suivant

Décès de la députée Dieh Mandiaye Ba

Latest from Actualités