Affaire Sitor Ndour : les secrets de l'audition des témoins / iGFM

Affaire Sitor Ndour : les secrets de l’audition des témoins

Par Babacar Mbaye

5 mins read

Des témoins ont défilé, hier mercredi 07 septembre 2022, devant le juge en charge du dossier de l’ex-patron du Coud, Sitor Ndour, vaincu pour viole sur mineure. La maman de la victime et sa tante ont été entendues, ainsi qu’une sage-femme de l’hôpital Philippe Maguilène Senghor de Yoff. Récit de certaines déclarations !

Les auditions se poursuivent devant le juge d’instruction du 2e cabinet, Mamadou Seck.  Dans le cadre de l’information judiciaire ouverte sur l’affaire de mœurs, incriminant l’ex Directeur général du Centre des Oeuvres Universitaires de Dakar (Coud ) , Sitor Ndour, la plaignante A. Thiaw et des témoins ont été entendus au  fond . Nd. Dionne , maman de la victime , sa tante G. Diawara et une sage femme de l’ hôpital Philippe Maguilène Senghor de Yoff ont dit au magistrat ce qu’elles savaient de cette affaire de viol supposé. Selon les informations de L’Observateur, c’est Nd.  Dionne qui a ouvert le bal. Persuadé que sa fille , A. Thiaw, est victime de viol, elle a désigné Sitor Ndour comme le bourreau de son enfant. Au juge , elle raconte que la jeune fille a été recrutée en juillet 2022 par S.Ndour, en qualité de servante .

Le 11 juillet 2022 , le responsable politique de l’Alliance pour la République ( Apr ) aurait profité de l’absence des membres de sa famille pour abuser d’elle.  Après le récit de sa fille , Nd. Dionne dit avoir conduit la demoiselle à l’hôpital pour avoir le cœur net sur ces accusations. A. Thiaw a été consultée à l’hôpital Philippe Maguilène Senghor de Yoff.  La sage femme lui a confirmé que sa fille a eu des raps sexuels récents.  La blouse blanche lui a même dit avoir constaté des «taches de sperme sur les parties génitales de la fille ».  D’après les mêmes sources de L’Observateur, sd.  Thiaw a montré au juge les ordonnances qui ont été prescrites à A. Thiaw. Ensuite , la mère de la victime a encore chargé Sitor Ndour.  Elle a déclaré que l’inculpé voulait régler l’affaire à l’amiable, proposant de l’argent pour acheter son silence.  Elle a fait écouter un enregistrement au juge.  Mais, Nd. Thiaw dit avoir décliné la proposition .

Après son interrogatoire, une sage-femme en service à l’hôpital de Philippe Maguilène Senghor a été auditionnée.  Elle a dégagé ses responsabilités, réfutant avoir confirmé à Nd. Dionne le viol que sa fille a subi.  Par contre, elle dit que A. Thiaw a été consultée dans leur service .  Elle dit ignorer le rapport de l’analyse.  A sa sortie du bureau , G. Diawara s’est présenté comme la tante de la victime .  Elle était, dit-elle, l’intermédiaire entre Sitor Ndour et la jeune fille.  Mme Diawara a déclaré que S. Ndour avait recruté sa nièce comme domestique pour un salaire de 45 mille FCfa par mois.  Sur le viol, elle a appuyé la version de la maman de la victime supposée.

L’instruction devrait se poursuivre, au jourd’hui, avec l’audition du mis en cause, Sitor Ndour.  Après, il sera confronté à A. Thiaw. Dans ce dossier, Nd.  Dionne avait porté plainte contre l’ancien Directeur général du Centre des œuvres universitaires de Dakar ( Coud ) pour viol à la Brigade de Gendarmerie de la Foire.  C’est ainsi qu’il a été déféré devant le procureur de la République le 3 août 2022. Le dossier a été déposé au juge du 2e cabinet qui l’a inculpé, le lendemain, avant de le placer sous mandat de dépôt.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Article précédent

Le ministre Cheikh Oumar Anne avertit : «Personne ne touchera à l’intégrité de l’ESEA»

Article suivant

Disparition de Bassirou Ndiaye : les poignants témoignages de sa famille

Latest from Actualités